Deux belles îles à voir

Ces deux derniers jours nous avons fait des excursions en mer pour découvrir deux belles îles : Marie-Galante assez grande et habitée et l’îlot Petite terre inhabité.

Marie-Galante, l’île ronde

Départ à 7h du matin pour Marie-Galante. Après ¾ h de traversée, nous arrivons au débarcadère de Saint-Louis où nous attend un minibus pour découvrir l’île. Nous passons par Gros Bourg et sa belle église, son marché au poisson et ses marchandes de légumes au discours fleuri. Il y a même une bibliothèque. Dégustation de rhum à la distillerie Bielle,  59°, c’est rude pour un décollage. Achat du premier cubitainer de rhum Bielle à 59°. Nous continuons par

Habitation Murat

Moulin Murat

l’habitation Murat, une ancienne raffinerie de sucre de canne transformée en écomusée. Le tour de l’île est bouclé en une demie journée. Repas traditionnel de Bélélé, un plat traditionnel de l’île, une espèce de soupe aux légumes agrémentée de tripes, et du cochon. Les plages sont superbes et vides. Il y a très peu d’hôtels. L’île est peuplée de 13000 habitants, essentiellement des agriculteurs pour la canne à sucre. Il n’y a aucune industrie. Les jeunes ayant fait des études partent, les autres restent comme chômeurs.

Plage de Feuillère

Petite Terre

Escapade en mer sur un grand catamaran pour rejoindre l’île inhabitée de Petite Terre. Elle se situe au sud de la Désirade, à environ 1h30 de navigation. Le lagon est de toute beauté, on peut y voir des tortues marines, des iguanes antillais. Dans le lagon, une multitude de poissons de toutes les couleurs et des petits requins citrons qui passent entre nos jambes, les grands sont de l’autre côté du récif. Une journée merveilleuse agrémentée d’un poisson grillé sur la plage et de multiples punch.

Départ de l’hostellerie du château où l’accueil fut magnifique et le séjour parfait. A recommencer chaque année.

Arrivée de l’autre côté de l’île, sur Basse Terre à côté de la ville de Deshaies. Logement en bungalow Les fleurs des îles. Juste à côté de la plage de Grande Anse. Demain matin, il y aura un portillon à passer pour se retrouver sur la plage.