Départ de Taïwan

A l’origine, Taïwan s’appelait Formose, la belle île en portugais. Vous pouvez trouver une série d’articles forts intéressants sur l’histoire de la découverte de Formose et de ses transformations sur le blog d’un étudiant qui a fait sa maîtrise sur « l’île de Formose, sa rencontre avec l’occident, un regard français au XIX ième siècle« .

La ville de Taoyuan où nous passons notre dernière journée ressemble à la plupart des autres villes taïwanaises : des marchés, des temples, de grandes avenues d’où partent des ruelles avec des vendeurs de snacks, une grande gare. Les rues sont couvertes d’arcades ce qui permet de s’y promener lorsqu’il pleut ou lorsqu’il fait trop chaud. Le seul intérêt de cette ville est d’être à proximité de l’aéroport international et à 1/2h en taxi de Taipei.

Le climat de l’île est tropical humide. Elle est traversée sur toute sa longueur par une chaîne de montagne dont les plus grands sommets approchent les 4000 m. Cette chaîne retient les nuages de mousson qui se déversent allègrement sur l’île. Le climat de Taïwan sur une année montre que c’est en novembre et décembre qu’il pleut le moins.

Nous prenons l’avion ce soir pour Paris.

Publié dans Taïwan | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Il pleut, la tournée des musées continue

Le musée national d’histoire vaut le détour. Fondé en1955, c’est le premier musée public construit à Taïwan. Il présente des expositions temporaires et permanentes consacrées à l’histoire du pays. Nous y avons vu de très belles collections de bronze et des poteries exemplaires de la dynastie Tang dîtes des trois couleurs.

 

Sous la pluie

 

Déjeuner dans un restaurant végétarien fréquenté par les taïwanais et beaucoup de bonzes.

Un dernier musée visité à Taipei, le musée d’art moderne qui présentait une intéressante exposition sur la mode  et d’autres oeuvres très contemporaines.

 

Départ pour pour la ville de Taoyuan qui se trouve à proximité de l’aéroport. Nous partons demain pour Paris.

 

Publié dans Taïwan | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Musée des beaux arts et ses environs

La journée s’annonce pluvieuse et chaude. nous choisissons des sites abrités. La journée commence par la visite de la plus ancienne maison de Taipei, la résidence de Lin An Tai. Cette propriété qui comporte plusieurs bâtiments et un très beau jardin a été construite entre 1783 et 1785. A l’origine, elle se situait dans un quartier verdoyant et hors de la ville. Maintenant, elle est entourée d’échangeurs qui se croisent pas très loin et elle est survolée par les avions de l’aéroport régional qui se trouve au centre de Taipei. Des enfants, équipés pour la pluie, se pressent à l’entrée.

 

 

 

Une porte fort intéressante, a passer de profil.

Cette maison est un bel exemple de l’architecture Ming. Toutes les pièces sont desservies par des galeries couvertes ce qui permet de se déplacer sans se mouiller. Les 34 pièces sont meublées et présentent des objets anciens. Les bâtiments et les jardins ont été construits selon les principes du Feng Shui et du taoïsme.

 

 

 

 

 

A pied, nous rejoignons le musée des beaux arts qui présente des expositions temporaires. Nous avons la chance de voir une très belle exposition de Ai Weiwei, un des plus grands artistes chinois contemporain, actuellement emprisonné à Pékin, officiellement parce qu’il n’aurait pas payé ses impôts, officieusement parce que c’est un opposant au régime. Des images de Ai Weiwei.

L’après-midi est déjà bien entamée quand nous nous dirigeons vers Le Grand Hôtel. Il a été bâti sur le modèle des anciens palais impériaux. Il est imposant, près de 500 chambres, un hall majestueux soutenu par d’immenses piliers laqués en rouge. Sa toiture de tuiles jaunes est une des plus grande au monde dans ce style. Nous y prenons un déjeuner pékinois excellent.

Portail d'entrée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Taïwan | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Vie quotidienne à Taipei

Transfert dans un nouvel hôtel, le Royal Hôtel, pour deux nuits afin de visiter une autre partie de la ville. Il appartient à une chaîne japonaise et les toilettes sont équipées de toute une série de boutons qui permettent de se laver, de chauffer le siège et même de masser le derrière.

 

Nous avons fait une visite hors des chemins battus : le musée des miniatures. L’idée nous paraissait assez ringarde, mais nous avons été pris sous le charme de ces maisons et de leurs intérieurs reconstitués avec minutie, dans les plus petits détails et à l’échelle d’une maison de poupée.

 

 

 

 

 

Déjeuner dans un petit restaurant traditionnel de nouille Lao Zhang. Cette année, il a gagné le concours de la meilleure soupe aux nouilles au boeuf de la ville. C’est un plat traditionnel qui a des points communs avec notre pot au feu. C’est le même type de viande de boeuf, pas de légumes mais des nouilles et un bouillon très parfumé. Voici quelques éléments complémentaires sur la cuisine de Taïwan.

L’après-midi a été consacré à la visite de deux temples. Celui de Confucius et celui de Bao’an consacré au dieu de la médecine.

Site du Temple de Bao’an, site du temple de Confucius

 

 

Temple de Confucius

Temple de Bao'an

Lac aux carpes

 

 

 

 

 

J’ai récolté une très belle collection de dragons.

 

 

 

 

 

Publié dans Taïwan | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Le musée national du palais

La mousson continue. Nous avons passé la journée dans le musée national du palais. Une vraie merveille. Il dispose de 650000 pièces dont 600000 viennent de Chine. les plus grands chefs d’oeuvres de la Cité impériale sont dans ce musée. Le musée est adossé à une colline dans laquelle des réserves ont été construites afin de permettre une bonne conservation des oeuvres non-présentées.

La Joconde de ce musée est un choux chinois en jade d’une vingtaine de centimètres, bi-colore blanc pour le coeur et vert pour les feuilles, une sauterelle à son sommet représente un symbole de fertilité. Une autre pièce étonnante est une pierre taillée qui représente un morceau de lard de cochon, plat préféré des empereurs et aussi de Mao qui s’n faisait servir à chaque repas. C’est deux objets sont étonnants pour des occidentaux mais évident pour les chinois, la nourriture est un élément important de leur culture et la symbolique liée aux plantes et aux animaux très forte.

Les ivoires, les objets minuscules taillés dans le bois, l’ivoire et même un bâteau sculpté dans un noyau d’olive, sont également fascinants. Il faut une loupe pour en observer tous les détails.

Il y a de très belles collections de porcelaine, de jade, de bronze, des calligraphies et des rouleaux de peinture magnifiques. Voir les collections sur leur site en version française.

Noyau sculpté

Bol céladon

Oreiller porcelaine

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez aussi faire une visite virtuelle du rouleau de peinture Along the river during the Ching Ming festival.

 

La journée s’est terminée par le repas d’anniversaire de Juan au grand buffet du Sheraton et par un bain japonais d’eau soufrée dans le bassin, profond d’un mètre, installé dans la salle de bain de l’hôtel ouverte sur le jardin.

 

Publié dans Taïwan | Marqué avec , | Un commentaire

Visite de Taipei

Le samedi matin, c’est journée porte ouverte pour les palais du gouverneur. Nous avons visité l’ancien qui a été construit au moment de l’occupation japonaise. Originellement de style néo-renaissance, il a été remodelé en 1911 dans un style  baroque. On y trouve de très belles verrières et des dorures à foison ainsi qu’un meuble japonais dont personne ne connaît l’usage. C’est comme une haute table, le plus intéressant se trouve sous le plateau qui est somptueusement décoré. Il y a un jardin japonais et un jardin à la française.

 

 

 

 

Le palais présidentiel actuel est beaucoup plus récent, l’extérieur en brique est assez intéressant, l’intérieur beaucoup moins. Chiang Kai-Shek, président de la république de Chine y séjourna à partir de 1949 après son départ de la nouvelle République démocratique de Chine déclarée par Mao Tsé Toung.

Dans les jardins de ce palais, nous avons pu assister à une danse de minorité ethnique sur une musique très moderne. Le choc des cultures.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=V_rx0P6U970[/youtube]

 

 

 

Nous sommes ensuite allés au 85ième étage de la tour 101 pour déjeuner et admirer la vue à 360°. Construite en 2004, c’est la deuxième plus haute tour du monde, 101 étages, 528m, elle repose sur  380 piliers enfoncés dans le sol jusqu’à 80m de profondeur. Elle peut résister à un tremblement de terre de 7,3 et résister à un vent de 300 km/h. Pour assurer sa stabilité en cas de vents violents, une énorme boule de 600 tonnes (Wind Damper), montées sur vérin, oscille. Les ascenseurs, pressurisés, montent au sommet en 35 secondes. Impressionnant. Elle a été détrônée en 2010 par la tour de Dubaï, 828 m.

 

 

Visite de l’hôtel de ville puis soirée en haut d’une colline dans une maison de thé. La montée se fait en télécabine, marque Puma, vive les français. Sur cette colline, on cultive les théiers et le soir, les taïwanais viennent y prendre le frais en admirant les lumières de la ville.

 

 

Le lendemain, nous visitons le mémorial de Chiang Kai Shek et assistons à la relève de la garde. Par son décorum et son luxe, il vaut le mémorial de Mao et les ors de Pékin.

 

Cette première tournée dans Taipei se termine par un passage par le Bibliothèque nationale. Interdiction d’entrer, j’ai juste volé quelques photos à la sauvette.

 

 

Nous terminons cette deuxième journée par un transfert dans un hôtel japonais, le Landis resort,  situé dans la montagne le parc naturel Yangmingshan et proposant des bains de sources thermales très soufrées. Dans la chambre, nous avons un bain spécial eaux soufrées.

Nous sommes là pour deux jours et pour randonner dans la montagne. Malheureusement il pleut.

Des photos du parc quand il fait beau.

 

 

 

Publié dans Taïwan | Marqué avec , , , , | Un commentaire

Arrivée à Taipei

Arrivée en Taïwan. Le vol Macao Tapei dure 1h45. Le temps d’arriver à l’hôtel Howard Plaza, il est déjà presque 17h. Nous avons été surclassés dans une suite. Le temps de se reposer un peu, de profiter de l’Happy Hour du niveau exécutive et nous partons découvrir le quartier ancien de Wanhua.

Le quartier vit la nuit, de nombreux temples, une multitude de petits restaurants et de roulantes chauffantes vendent des snacks pour tous les goûts. J’ai goûté une brochette d’oeufs de caille délicieuse. On peut aussi y déguster du serpent mais maintenant c’est devenu du folklore. On à l’impression que les chinois mangent tout le temps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le plus grand et le plus beau temple est celui de Longshan.

 

 

 

Publié dans Taïwan | Marqué avec , | Laisser un commentaire

De Zhuhai à Macao

Je comprend maintenant pourquoi les chinois conduisent très mal, y compris les chauffeurs de taxis. Ils apprennent à conduire sur des parkings, essentiellement le fonctionnement d’une voiture et les manoeuvres pour se garer, faire une marche arrière… Dès qu’ils ont leur permis, ils sont lâchés sur la route. L’ivresse de la voiture les prend et ils ne savent absolument pas se comporter dans les virages et lorsqu’il y a du trafic. La priorité? Ne cherchez pas, c’est le plus déterminé qui gagne. On frôle à chaque fois la catastrophe.

Le matin, nous nous sommes promenés sur la promenade des amoureux qui longe l’océan sur plusieurs km. La plage est magnifique mais l’eau de l’estuaire de la rivière des perles tellement chargée de limon et de toutes les cochonneries déversées en amont que sa couleur ne donne pas envie de nous y baigner. Les chinois, eux, s’y baignent avec plaisir.

 

 

Nous allons ainsi jusqu’à la statue de la légende de la Fille qui pêche

 

 

Nous visitons ensuite le musée de la ville qui est situé dans un très beau bâtiment. Il possède de magnifiques poteries. Un dernier déjeuner en ville, dans un restaurant Sitchuanais bien relevé avant de traverser la frontière à pied et de retrouver Macao. Une idée des tarifs des restaurants en Chine : très grand luxe 10 € / personne, gargote 1 € / personne.

 

Pour cette dernière nuit à Macao, nous avons décidé de dormir dans l’hôtel du dernier casino construit, le Galaxy. Il possède une énorme piscine à vague. C’est un environnement complètement bling bling, à essayer au moins une fois dans sa vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Demain nous prenons l’avion pour Taïwan pour y passer une semaine avant notre retour à Paris.

 

Publié dans Chine | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Retour à la frontière : Zhuhai

Nous prenons le bus pour retourner à la frontière Chine / Macao. 1h30 de voyage dans un défilé de maisons, immeubles, trottoirs en chantiers. 60 km de ville en construction. Arrivée à la frontière, dans la ville de Zhuhai, c’est aussi la légende de la fille qui pêche. Véritable métropole très étendue qui n’était qu’un village il y a 30 ans, nous y retrouvons David venu déjeuner avec nous. Il nous a montré une photo de lui prise ily a 20 ans dans la piscine de l’hôtel Yongui.

 

Déjeuner dans un restaurant du Hunan, très épicé. Nous sommes arrivés juste au moment de l’ouverture et nous avons pu assister à la séance de management du personnel réuni avant l’arrivée des clients.

 

 

La journée s’est poursuivie par une séance chez le coiffeur avec massage de la tête et du dos. Tous le monde y est passé. C’est l’un des meilleurs salons de Zhuhai, 8 € la coupe et le shampoing, avec la teinture, c’est plus cher. Joëlle a tenté la teinture et la coupe. Le résultat est pas mal.

Avec le coiffeur

 

 

 

 

 

Nous avons continué notre visite de la ville par un grand supermarché et une librairie où les best-sellers des économistes américains sont à l’honneur. Les chinois sont fascinés par l’argent et le commerce.

 

 

Retour à l’hôtel par la promenade le long de la mer d’où l’on voit macao noyée dans la brume.

 

 

A l’arrivée à l’hôtel, He Qin et Juan se sont trompés de siège.

 

Les suites sont magnifiques. 50 m2, vue sur la mer, 70 €.

 

 

 

 

Publié dans Chine | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

De Macao à Zhongshan

 

Un dernier repas de nouilles aux crevettes chez Wongkun, un petit restaurant qui ne paye pas de mine mais qui est fréquenté par le showbiz.

 

Comment aller en Chine pour 35 centimes ? c’est très simple, vous prenez le bus dans le centre de Macao et vous arrivez à la frontière en 10 mn. La frontière entre la Chine et Macao est traversée quotidiennement par 100000 chinois qui viennent travailler à Macao. Les deux douanes sont dimensionnées en conséquence. Les transfrontaliers peuvent passer plus rapidement grâce à une carte d’identité digitale et leur empreinte de doigt. Nous sommes passés à 14h, un moment de faible fréquentation.

Côté chinois

 

 

 

 

De l’autre côté, un bus nous a emmené à 60 km dans la ville de Zhongshan, environ 2 millions d’habitants. L’hôtel Sheraton, 5 étoiles, est à un tarif (négocié) de 3 étoiles en France.

 

 

La ville est située dans le delta de la rivière des perles. Le soir, promenade dans le centre et le long de la rivière illuminée.

 

 

Aujourd’hui, visite de la ville en commençant par le musée culturel du commerce qui retrace la saga des premiers grands commerçants de la région qui, à la fin du 19ième siècle, voyagèrent en Malaisie, en Australie, aux Etats-Unis et créèrent les premières chaînes de grands magasins.

 

Promenade sur la colline à la pagode et traversée d’un très beau parc. La population vit dans les parcs. Le matin, elle y fait sa gymnastique, dans la journée, elle y chante, danse ou joue aux cartes.

 

Déjeuner dans un immense restaurant spécialisé dans les pigeons rôtis. Nous y avons également mangé une étonnante sphère en crêpe dentelle, creuse à l’intérieur. Les chinois mangent tout : les crapauds, les serpents, les tortues, les larves, et tout est vivant avant d’être cuisinés.

 

 

 

 

 

Crapauds

 

 

 

 

 

 

Publié dans Chine | Marqué avec | Laisser un commentaire