Ile de Ko Chang

Il y a eu un changement de programme nous ne sommes pas partis sur l’île de phuket, le prix de l’avion et de la location nous est apparu trop cher, nous avons trouvé une île un peu moins touristique, au sud est de la Thailande : Ko chang. Cette île dispose également de tres belles plages, mais aussi d’un parc naturel maritime et dans les terres. ainsi nous avons profité pendant 4 jours : un petit bungalows très agréable à 500 mètres d’une petite plage ayant beaucoup de charme. Nous avons fait une excursion en bateau et nous nous sommes baignés dans une eau turquoise au milieu des poissons aux abords s’une île presque déserte.
Nous avons aussi loué un scooter (à deux dessus sur une route en forme de montagnes russes c’était pas triste) et visité d’autres endroits de l’île dont un village avec des maisons sur pilotis. La végétation luxuriante ajoutée à de belles plages donnent à cette île une vraie beauté, même su-i le développement touristique se fait sentir et empiète de plus en plus sur la nature et l’esprit “sauvage” de l’île.
Après 4 jours (du 20 au 24 février) de farniente qui m’a valu des coups de soleil, en route pour le Cambodge.

Chiang mai, ville paisible

Nous sommes arrivés à Chiang Mai, mercredi matin après 12h de train, qui nous a un peu remué, surtout mon père qui a passé une nuit difficile (il n’est pas arrivé à dormir : le train bougeait pas mal, pas mal de bruit lié à la vétusté du train, il ne pouvait pas fumer…). Pour moi, ça c’est plutôt bien passé, j’ai pu somnoler tranquillement même si avec des places sans couchettes, c’est pas toujours facile de se reposer.
Dés le premier jour nous avons été séduit par cette ville et notamment la vieille ville et ses multiples temples magnifiques. Ambiance très décontractée et un climat très doux qui permet de se balader nonchalamment un peu partout.
Après la surexicitation de Bangkok, le calme de chiang mai fait le plus grand bien. Dans cet esprit zen, nous avons testé le massage thai (tonique mais bénéfique, on se sent très souple après !).
Sous les conseils du guide du routard nous sommes allés boire un verre dans un bar au bord du fleuve ping le Riverside, bar tout en bois donnant sur un ponton en bois, avec un petit concert rock thai, très sympa.
Aujourd’hui nous avons visité deux petites villes autour de Chiang Mai, la montagne de Suthep (un temple perché sur une montagne), beau mais noir de monde, ensuite Lamphun et son centre ancien, avec encore là de très beaux temples.
Je manque de connaissance sur le bouddhisme et ses pratiques mais c’est assez plaisant de s’assoir dans un coin et d’observer les prières et rituels. Malgré, l’aspect touristique, il se dégage de ses endroits beaucoup de sérénité dans ses endroits, les couleurs aspirent à la joie et l’élégance des décorations et jardins témoignent d’une certaine finesse dans l’approche de l’espace et de l’environnement.

Voilà après des début un peu difficiles et mouvementés à Bangkok (il y a même eu un attentat devant l’ambassade israélienne en centre ville, le jour de notre départ), la douceur de vie de Chiang mai nous séduit.

Bangkok ville animée

Comme je l’ai déjà dit Bangkok est une ville très animée, les tuk tuk dans tous les sens, les taxis de toutes les couleurs, les temples rayonnants, une ville jeune et touristique, des contrastes entre les quartiers business et anciens …

C’est aussi une ville avec beaucoup de pauvreté, beaucoup de débrouilles et des sollicitations régulières des touristes voire des arnaques. Et oui en bon touriste, on s’est fait avoir par des personnes au premier abord fort sympathique (personnes rencontrées dans la rue, qui ont été très chaleureuses et pleines de compliment nous ont orienté vers une agence) qui en fait, s’est avérée être une agence de voyage frauduleuse (réservation pas prise en compte, hôtel miteux). Heureusement même si on a été bien naif, début de voyage oblige, nous sommes revenus à l’agence se faire entendre vivement et ils nous rendu la plupart de nos sous. Voilà on a perdu quelques euros mais gagné en expérience et méfiance, et oui, c’est ça aussi le voyage.

Du coup, la phrase du jour du padré : “tout flatteur vit au dépend de celui qu’il flatte” Lafontaine.

Sinon heureusement on a aussi rencontré des personnes très agréables et avenantes.

Du coup entre cette histoire à régler et les visas du Vietnam à faire, nous n’avons pas pu profiter totalement de la ville, on s’est baladé surtout dans les quartiers chinois et indiens. Mais bon, au début d’un voyage long, il faut se caler. Aussi nous reviendrons quelques jours à Bangkok avant notre retour en France, donc on pourra compléter notre visite.

Demain soir départ en train (12 h de trajet pour admirer le paysage, le train roule à 50 km) pour aller vers le Nord à Chiang Mai où se déroule en ce moment le festival des fleurs.

Arrivé à Bangkok

Bon après quelques péripéties nous sommes arrivés à bangkok on est parti avec un taxi qui n’en était pas un qui nous a proposé au bout de 5 minutes de voir des filles pour des massages très particuliers, on a dit bien sûr qu’on était pas là pour ça.
Ensuite on est arrivé à 11h à l’hôtel, avec mon père, on fait peur en négociation en anglais, mais bon on a notre chambre dans un grand hôtel qui fait plutôt vieux palace sur la fin, mais bon ça ira sauf que toutes les options s’avèrent payantes, internet, jacuzzi, la piscine n’existe plus…
Bon voila, c’est pas triste, sinon ce soir on est parti manger dans les rues de chinatown sur des stands de vendeurs un peu à la sauvette, c’était sympa et bon. Bon maintenant on y est, on va découvrir la ville de Bangkok, des visites dés demain.